Entrer dans la vie active Événements de vie

Décrocher un premier emploi

représente un événement excitant de votre vie. Aussi, il vous amène à examiner votre situation financière et évaluer vos objectifs. En effet, vous avez à prendre des décisions sur plusieurs questions financières qui se présentent à vous.

Avant toute chose, établir un budget peut vous faire prendre conscience de vos revenus et dépenses réels et cela vous permettra d'avoir une vue d'ensemble de votre situation financière.

Gérer une dette 

Une des premières questions concerne la gestion de la dette, souvent reliée aux études. À priori, vous pourriez penser que le remboursement de la dette avant tout est le meilleur choix. Pourtant, si votre placement offre la possibilité de générer un rendement supérieur au taux d’intérêt du prêt étudiant – ce qui est souvent le cas - le placement devient une option plus intéressante. De plus, il faut prendre en considération que les intérêts sur le prêt étudiant sont assujettis à un crédit d’impôt au Québec. 

Stratégie de placement

Plusieurs véhicules d’épargne vous sont proposés : le REER et le CELI s’avèrent des options de placement avantageuses qui comportent des caractéristiques bien distinctes. Évidemment, dans un monde idéal, il serait préférable de maximiser les deux options, mais sinon, lequel privilégier ? Tout dépend de votre taux d’imposition. Si vous prévoyez un taux marginal d'impôt moins élevé à la retraite qu'aujourd'hui – comme c’est le cas pour la majorité des gens - le REER est à favoriser.

Autres solutions

Par ailleurs, d’autres solutions d’épargne sont peut-être disponibles par le biais de votre employeur. Le REER collectif, un régime de participation différé aux bénéfices (RPDB) et le fonds de pension peuvent aussi constituer des choix intéressants pour vos épargnes. 

FONDS D'URGENCE

Parallèlement à la gestion de la dette et à la stratégie de placement, il serait sage de vous constituer un fonds d’urgence en prévoyant un compte à cet effet. Le montant devrait couvrir les frais de subsistance pour trois à six mois advenant une situation financière imprévue ou une perte de revenu soudaine, surtout si vous êtes travailleur autonome.

Travailleur autonome

Si vous avez choisi d’être travailleur autonome, des éléments additionnels importants doivent être pris en considération. En plus d’avoir la responsabilité de payer le montant total des cotisations de la RRQ, vous n’avez aucune couverture d’assurance-emploi et vous devez accumuler vous-même des revenus pour votre retraite. Par contre, certains frais reliés à l’exploitation de votre entreprise sont déductibles d’impôt.

Pour prendre des décisions éclairées sur l’ensemble des questions financières, communiquez avec nous

POUR COMMUNIQUER AVEC NOUS

Service-conseilServices d'investissement FÉRIQUE
Lundi au vendredi 8 h à 20 h
T 514 788-6485
Sans frais 1 800 291-0337
client@ferique.com