Droit au but / Publié le .

Quatre conseils pour se constituer un fonds d’urgence

 

Les conseillers le rappellent fréquemment. Pourtant, toutes les raisons sont bonnes pour mettre votre argent ailleurs. Après tout, en cas de pépin, le fonds d’urgence n’est pas votre seule option; par exemple, vous pourriez recourir au crédit. Or, nul besoin d’être diplômé en finance pour savoir que cette solution comporte ses limites… et ses conséquences.

Afin d’éviter le choc financier provoqué par un évènement inattendu, voici quelques conseils pour vous constituer un coussin de sécurité dans un délai raisonnable.

Optez pour le PAC

Si la discipline n’est pas votre plus grande vertu, vous pourriez opter pour le prélèvement automatique de vos contributions (PAC).

  • En synchronisant les prélèvements avec le versement de votre paie, vous épargnez sans devoir y penser ce qui facilite la démarche.
  • En investissant le même montant quoiqu’il arrive et en faisant l’acquisition d’un placement indépendamment des fluctuations des marchés, vous évitez l’influence des émotions. Il est bien difficile de se synchroniser avec ces mouvements et s’y hasarder peut mener à des transactions désavantageuses. Le PAC permet d’éviter la prise de mauvaises décisions.
Épargnez dans un CELI

On ne le répétera jamais assez, en matière de retrait, le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est d’une grande flexibilité. Vous pouvez en retirer les sommes qui vous conviennent lorsque nécessaire, sans affecter vos droits de cotisation et sans être imposé1. D’ailleurs, l’un de ses plus grands avantages est justement de permettre à vos économies de fructifier à l’abri de l’impôt et ce n’est pas le moindre, car en cas de besoin, nul n’est intéressé à se faire amputer une partie de sa cagnotte par le fisc.

Épargnez dès que possible

C’est bien connu, les imprévus arrivent… à l’improviste et en épargne, le temps joue un rôle crucial. Sans cesse reporter le projet de se constituer un fonds de réserve pourrait avoir deux conséquences. La première et la pire, est de ne pas avoir de bas de laine ou de manquer de fonds dans son coussin le moment venu. Vous pourriez vous retrouver à devoir emprunter.

La deuxième, est de vous priver de gains et de revenus générés par votre capital qui croît avec le temps. Le levier à l’œuvre est celui du rendement composé : en étant réinvesti, le rendement obtenu chaque année génère à son tour du rendement l’année suivante, rendement qui sera lui-même réinvesti, et ainsi de suite.

Fixez un objectif

Imaginons que vous souhaitiez épargner pour couvrir vos dépenses courantes advenant une perte d’emploi. Vous devez d’abord établir l’objectif. Pour ce faire, vous additionnez vos dépenses mensuelles essentielles en éliminant le superflu, puis multipliez ce montant par le nombre de mois voulu. Votre fonds d’urgence devrait vous permettre de subvenir à vos besoins pour trois à six mois.

Avec des dépenses mensuelles tournant autour de 3 500 $, il faut donc économiser 10 500 $ pour couvrir un trimestre, une somme qui devrait vous laisser le temps de trouver un nouvel emploi. Il faut ensuite fixer une échéance. Pour un coussin de sécurité auquel vous pourriez faire appel à court terme, deux ans sont suffisants. Avec 100 $ par semaine, vous pourriez atteindre votre but.

Bref, économiser pour un fonds d’urgence n’est pas si laborieux. L’important est de vous fixer un objectif réaliste qui tienne compte des multiples facettes de votre budget.

Il ne faut également pas perdre de vue que chaque cas est unique et que certaines questions fiscales exigent plus d’attention. Pour obtenir des conseils à ce sujet, rien de mieux que de consulter un professionnel. Contactez l’équipe Service-conseil de Services d’investissement FÉRIQUE ou cliquez ici pour ouvrir un compte en ligne.

1 Certaines conditions s’appliquent. Les règles relatives au CELI doivent être respectées afin d’éviter des pénalités financières. https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/particuliers/sujets/compte-epargne-libre-impot.html

FÉRIQUE est une marque enregistrée de Gestion FÉRIQUE et est utilisée sous licence par sa filiale, Services d'investissement FÉRIQUE. Gestion FÉRIQUE est un gestionnaire de fonds d'investissement et assume la gestion des Fonds FÉRIQUE. Services d'investissement FÉRIQUE est un courtier en épargne collective et un cabinet de planification financière, ainsi que le placeur principal des Fonds FÉRIQUE. Veuillez noter qu'à des fins commerciales, Services d'investissement FÉRIQUE est aussi identifié en langue anglaise sous le nom de FÉRIQUE Investment Services.

Un placement dans un organisme de placement collectif peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Les ratios de frais de gestion varient d'une année à l'autre. Veuillez lire le prospectus avant d'effectuer un placement. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur. 

Les taux de rendement hypothétiques et les tables mathématiques servent uniquement à illustrer les effets du taux de croissance composé et ne visent pas à refléter les valeurs futures d’un Fonds ou le rendement d'un placement dans un Fonds.

Les taux de rendement historiques indiqués sont des taux de rendement annuels totaux composés qui tiennent compte des fluctuations de la valeur des parts et du réinvestissement des distributions et qui ne tiennent pas compte des commissions d'achat et de rachat, des frais de placement ni des frais optionnels ou de l'impôt sur le revenu payables par un porteur, qui auraient pour effet de réduire le rendement.

Le présent document est à titre d'information seulement. Les renseignements fournis ne constituent pas des conseils particuliers de nature financière, juridique, comptable ou fiscale concernant des placements. Vous ne devriez pas agir sur la foi de l’information sans demander l’avis d’un professionnel.