Marchés en bref / Publié le .

Une correction!

Les marchés ont tremblé et soudainement, tout semble plus fragile. Ceux-ci se sont ajustés inopinément à un monde où l’inflation augmente réellement et dans lequel les taux d’intérêt seront plus élevés.  Quelques constats :

  • Au 14 février, les taux souverains de dix ans  ont augmenté de :
     - 0,34 % (à 2,39 %) au Canada;  
     - 0,51 % (à 2,91 %) aux États-Unis;
     - 0,35 % (à 0,78 %) en Allemagne.  
  • Sur une base historique, les taux sont encore faibles. Aux États-Unis, les attentes implicites sur le marché, calculées à partir des options sur les taux d’intérêt, ont maintenant rattrapé les projections de la Réserve fédérale avec trois hausses de 0,25 % en 2018.
  • La forte progression économique mondiale attendue en 2018 fait toujours consensus. Le momentum est bon et un paquebot ne tourne pas de 180 degrés rapidement! 
  • Le chiffre d’inflation aux États-Unis, qui a été dévoilé le 14 février, a progressé de 0,545 % en janvier, principalement dû à la hausse des prix de l’énergie. Malgré cette augmentation légèrement plus élevée qu’attendu, les marchés ont été positifs durant cette journée. Ceci sous-entend qu’une partie de l’ajustement des marchés est complétée.
  • La baisse des marchés et les attentes de bénéfices toujours élevées ont permis de réduire les évaluations des marchés. Le ratio cours/bénéfices prévisionnel du S&P 500 est passé de près de 20 à 18, soit le niveau du début de 2017 et près de celui de 2015.
  • Tous les marchés baissiers depuis les années 50 ont été accompagnés de récessions. Historiquement, ces récessions ont été causées par les politiques des banques centrales qui ont fini par augmenter leur taux directeur au-delà de ce que l’économie pouvait supporter. La bonne nouvelle est que nous ne sommes pas encore rendus là! Par contre, les trois dernières récessions, accompagnées de marchés baissiers, ont été causées par des crises financières, résultats de bulles qui n’étaient évidemment pas apparentes. 

Il risque d’y avoir plusieurs soubresauts durant l’année alors que le niveau d’inquiétude augmente, sur fond d’attentes élevées en termes économique et de bénéfices d’entreprises. Nous continuerons donc de suivre la situation activement et nous vous garderons informés. 


La présente revue a pour but d’informer nos clients; elle ne doit pas être considérée comme une offre ou une sollicitation visant l’achat ou la vente d’un titre, d’un produit ou d’un service quelconque, ni interprétée comme un conseil de placement précis. Les opinions et estimations exprimées dans ce document sont valides au moment de la publication de celui-ci et peuvent changer. L’information qui s’y trouve provient de sources jugées fiables, mais nous ne pouvons en garantir l’exactitude, l’exhaustivité ni la fiabilité. Le contenu du présent document est la propriété exclusive de Gestion FÉRIQUE et ne doit pas être distribué sans le consentement préalable de Gestion FÉRIQUE.