Marchés en bref / Publié le .

Marchés en bref Revue mensuelle

Janvier 2019 - Rebond généralisé des marchés en ce début d'année 2019

Suite à un mois de décembre passablement mouvementé, la Réserve fédérale américaine a envoyé le signal qu’elle serait dorénavant patiente dans son retour vers une politique monétaire neutre, ce qui a su rassurer les marchés en ce début d’année. De plus, un règlement temporaire à la paralysie partielle du gouvernement américain aura également permis d’assainir le pessimisme ambiant. Dans ce contexte, et compte tenu de la réaction prononcée des marchés en décembre, les conditions étaient réunies pour entrevoir une embellie. Le prix du pétrole (WTI) par exemple, a rebondi de belle façon entraînant avec lui le dollar canadien, lui permettant ainsi de s’apprécier par rapport aux principales monnaies étrangères du monde.

MARCHÉ CANADIEN 

Le marché domestique a connu le meilleur des deux mondes ce mois-ci : un rebond du marché boursier sans que ce soit au détriment du marché obligataire. Ainsi, l’indice MSCI Canada a enregistré une hausse de 8,8% en janvier, ce qui fut plus que suffisant pour effacer la perte connue en décembre. Tous les secteurs ont contribué positivement à ce résultat, incluant dans une moindre mesure les plus défensifs, tels les Biens de consommation de base et les Services aux collectivités. Du côté des obligations,un resserrement des écarts de crédit ainsi qu’une baisse généralisée des taux sur la courbe souveraine1 sont venus s’ajouter au rendement courant et contribuer à dégager un rendement positif intéressant au cours de la période.

MARCHÉ AMÉRICAIN

La situation au sud de la frontière a été très similaire à la nôtre. La performance du marché américain, tel que mesuré par l’indice MSCI É-U, a rattrapé une bonne partie du mouvement baissier de fin d’année en affichant un rendement de 8,2% en devise locale. Suite à l’appréciation du huard, ce résultat se traduit par un gain de 4,1% lorsqu’exprimé en dollars canadiens. Dans ce cas-ci également, la contribution fut répartie à travers l’ensemble des secteurs, bien que les plus cycliques (Industrie, Énergie et Consommation discrétionnaire) aient particulièrement participé à ce retour en force.

MARCHÉ EUROPÉEN

L’Europe ne fut pas en reste avec un rendement de 5,6% en devises locales selon l’indice MSCI Europe. L’effet de change a cependant amputé une partie de ce gain, de sorte que la performance exprimée en dollars canadiens a été de 2,5% pour le mois. Seul le secteur des Services de communication a perdu de la valeur au cours de la période. Du côté des meilleurs contributeurs, on retrouve le secteur Immobilier, la Consommation discrétionnaire, ainsi que les Technologies de l’information.

MARCHÉ ASIATIQUE

Même son de cloche en Asie, où l’indice de référence (le MSCI Asie Pacifique) a engrangé un rendement de 6,0% en devises locales. Cette performance positive fut elle aussi amoindrie par la vigueur du dollar canadien vis-à-vis une majorité de devises de cette région. Ainsi, lorsqu’exprimé en dollars canadiens, le gain se chiffrait à 2,7% en janvier. Encore une fois, la performance au cours de la période a été l’œuvre de l’ensemble des secteurs boursiers,  notamment les plus cycliques, tels les Technologies de l’information et la Consommation discrétionnaire.

MARCHÉS ÉMERGENTS 

Baromètre de l’appétit pour le risque, les marchés émergents sont une preuve tangible du virage que le sentiment de marché a connu lors de ce premier mois de l’année. En effet, tel que reflété par l’indice MSCI Marchés Émergents, leur performance au cours de la période fut de 7,2% en devises locales et de 4,6% en dollars canadiens. La Consommation discrétionnaire et les Technologies de l’information ont particulièrement bien fait, mais il en ressort surtout que l’ensemble des secteurs a obtenu une performance positive.


1 Banque du Canada
Source des indices : MSCI Inc.

La présente revue a pour but d’informer nos clients; elle ne doit pas être considérée comme une offre ou une sollicitation visant l’achat ou la vente d’un titre, d’un produit ou d’un service quelconque, ni interprétée comme un conseil de placement précis. Les opinions et estimations exprimées dans ce document sont valides au moment de la publication de celui-ci et peuvent changer. L’information qui s’y trouve provient de sources jugées fiables, mais nous ne pouvons en garantir l’exactitude, l’exhaustivité ni la fiabilité. Le contenu du présent document est la propriété exclusive de Gestion FÉRIQUE et ne doit pas être distribué sans le consentement préalable de Gestion FÉRIQUE.